Pourquoi les meilleurs candidats refusent vos offres d’emploi?

Publié le 30 mai 2017

Simon St-Amand | Directeur du recrutement / Chasseur de tête / Industrie Agro-Alimentaire
Simon St-Amand Directeur du recrutement / Chasseur de tête / Industrie Agro-Alimentaire

Pourquoi les meilleurs candidats refusent vos offres d’emploi?

Généralement, une entrevue d’embauche se déroule largement en faveur de l’employeur. Pourquoi? Car il détient le pouvoir d’offrir à l’interviewé ce que ce dernier désire: un emploi.

Les employeurs sont ainsi habitués à ce rapport de force, et, bien souvent, l’attitude qui va avec leur joue des tours lorsqu’ils ont affaire au candidat qualifié dont ils ont besoin — par exemple, un candidat qui a été recruté par un chasseur de têtes et qui n’a pas postulé à l’emploi.

 

Un candidat très compétent, qualifié, qui pourrait sans aucun doute aider votre entreprise à grandir, pourrait aussi facilement être refroidi par plusieurs manières que certains gestionnaires tirent de leur habituelle position de pouvoir. Lorsque le pouvoir est fractionné, et qu’une grande partie est détenue par le candidat convoité, un ajustement est de mise.

Quoi faire en entrevue pour que les meilleurs candidats acceptent vos offres d’emploi?

  • Attention aux délais.
    À commencer par l’attente à la réception. Il est tout à fait possible qu’un candidat arrive 10, 15, 30 minutes d’avance pour une entrevue! Si vous n’êtes pas prêt à le recevoir à l’heure prévue… l’attente totale du candidat peut être très longue et embêtante. Lorsque l’entrevue est entamée… faites l’inverse! Allouez le temps nécessaire à la rencontre, qui devrait osciller entre 30 et 60 minutes, ou plus encore si vous vous savez très volubile. Ne laissez pas le téléphone, l’adjoint, le cellulaire, les courriels interrompre la discussion. N’oubliez pas que les délais post-entrevue sont tout aussi rebutants. Prenez soin d’informer votre candidat des prochaines étapes du processus d’embauche en incluant les délais à prévoir entre chaque étape — et tâchez-vous de les respecter!
 
  • Faites vos devoirs.
    Soyez informés du parcours du candidat et prêt à en discuter de façon constructive. En d’autres mots, prenez le temps de constater les expériences professionnelles figurant au CV de la personne AVANT L’ENTREVUE.Être interviewé par une personne qui n’a visiblement pas pris connaissance de notre parcours est toujours blessant car on se sent vite comme un numéro parmi tant d’autres, mais fait également perdre un temps précieux à la discussion, alors qu’on doit passer en revue toutes les tâches et expériences du candidat. En fait, ces informations devraient avoir été comptabilisées avant la rencontre et sont souvent la raison d’être de l’entrevue. Cela ne veut pas dire de ne pas faire le tour du parcours du candidat, mais plutôt de l’aborder d’un point de vue des forces, des faiblesses et des exploits accomplis. D’ailleurs, avoir une copie du CV sous les yeux lors de la rencontre est toujours l’idéal.
 
  • Parler du poste en question.
    Probablement l’erreur la plus anodine et répandue, mais qui freine immanquablement l’intérêt des bons candidats envers l’emploi pour lequel ils sont interviewés : ils n’en savent rien! C’est important de comprendre qu’un candidat intéressant est rarement désespéré de se trouver un emploi et a généralement plusieurs options qui s’offrent à lui, ainsi, il s’agit tout autant d’une entrevue pour lui que pour vous. Le candidat essayera aussi d’en savoir plus sur ce que votre offre pourrait lui apporter et évaluer si elle lui convient. Il est donc important de réserver une bonne période de temps pour parler du poste pour lequel votre candidat est considéré. Donner lui un aperçu de ses premiers mois chez vous, histoire de donner à votre prospect du contenu dans lequel il pourra se visualiser.
 
  • Traitez un bon candidat comme vous traiteriez un bon client.
    On parle bien sûr de respect et d’attention, mais aussi d’adopter une approche «vente», car vous vendez ici une carrière chez vous. Pour reprendre le point précédent, il est primordial de parler du poste, mais aussi de votre entreprise, de votre culture, de vos employés. Pour un candidat intéressé par un nouveau défi, parler des bons coups récents et des projets de votre compagnie est stimulant, alors prenez le temps de les mentionner! Évidemment, ne soyez pas être gênés de mettre en valeur les bénéfices et avantages sociaux offerts aux employés. 
 

Avec ces quelques rappels, vous avez entre vos mains le pouvoir d’impressionner avec professionnalisme les candidats exceptionnels que vous passerez en entrevue. Mais, pour réellement mettre toutes les chances de votre côté, il va de soi d’appliquer ces conseils à tous les candidats que vous rencontrez. Même si vous n’êtes pas particulièrement impressionné par une personne que vous passez en entrevue, n’oubliez jamais que le monde est petit, que les gens parlent, et que les références sont encore aujourd’hui l’un des meilleurs moyens de recruter. C’est-à-dire, si cette personne n’est pas votre candidat exceptionnel, peut-être son frère l’est.

Source : http://www.growthstory.ca/pourquoi-les-meilleurs-candidats-refusent-vos-offres-demploi/