TDAH au travail

TDAH au travail

Collaboration spéciale: Marie-Josée Bélanger

Qu’ont en commun le fondateur d’IKEA, celui de Virgin et Justin Timberlake? Un trouble du déficit de l’attention (TDAH)!

Saviez-vous que les personnes atteintes du TDAH sont 300% plus susceptibles de démarrer leur propre entreprise?¹

Même s’il existe toujours une stigmatisation au sujet du TDAH et que les adultes qui en sont atteints sont parfois victimes de discrimination, cela ne devrait jamais être un obstacle à leur réussite professionnelle.

L’histoire de Marie-Josée

Marie-Josée Bélanger a 40 ans. Elle fait partie du grand nombre de personnes qui ont reçu le diagnostic du TDAH à l’âge adulte seulement. Enfant, elle avait la parlotte (bougeotte de la parole). Ses résultats scolaires étaient très bons. Elle était donc sous le radar.

À cette époque, le TDAH était mal connu et ciblait principalement les jeunes garçons turbulents qui éprouvaient des difficultés scolaires. En revanche, Marie-Josée n’était qu’une petite fille quelque peu exubérante qui dérangeait parfois en classe. Elle avait tout de même beaucoup de difficultés à rester concentrée sur de longues périodes, oubliait souvent de faire ses devoirs ou même les dates de ses examens. Sans compter tous les vêtements perdus à chaque année (mitaines, tuques, chaussettes). Ce genre de problème s’est poursuivi une fois rendu à l’âge adulte. Oubli fréquent de ses clés, multiples retards à des rendez-vous, tendance à terminer les phrases de tout le monde…

Au fond d’elle-même, elle avait toujours le sentiment d’être différente. Elle en a d’ailleurs malheureusement développé une grande anxiété (comorbidité* très commune pour les gens atteints du TDAH).

C’est au début de la trentaine, lors d’une consultation avec une psychologue, que celle-ci lui a mentionné qu’elle croyait qu’elle était atteinte d’un TDAH. Après une consultation avec la Clinique TDAH de Montréal, le diagnostic était clair : Marie-Josée était atteinte d’un TDAH… Elle ne serait donc jamais comme tout le monde!

Mais selon elle, c’est très bien ainsi! Lorsqu’elle a compris que son cerveau fonctionnait simplement différemment, elle a pu apprendre à lâcher prise, ce qui n’était visiblement pas intuitif chez elle, et développer des outils pour bien fonctionner, autant personnellement que professionnellement.

Marie-Josée Bélanger, CRHA, est détentrice d’un certificat en droit des affaires de l’Université de Montréal et d’un certificat en ressources humaines des HEC. Elle est également maman d’un petit garçon ainsi que partenaire d’affaires et consultante en ressources humaines, à temps plein.

Le TDAH en 8 points

  1. « Le trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) est un problème neurologique qui apparaît durant l’enfance. Ce trouble est lié à des anomalies de développement et de fonctionnement du cerveau.

  2. Dans la majorité des cas, il y a une composante héréditaire.

  3. Le TDAH n’est pas causé par des besoins affectifs non comblés ou par des problèmes psychosociaux, même s’il peut être exacerbé par ces facteurs. Il n’y a pas non plus de lien entre le TDAH et l’intelligence de la personne.

  4. Les personnes souffrant d’un TDAH ont des difficultés d’attention ou d’impulsivité et d’hyperactivité qui affectent différentes sphères de leur vie (sociale, scolaire et professionnelle).
  5. Ce trouble se présente plus souvent chez l’enfant que chez l’adulte mais il persiste à l’âge adulte chez la moitié des enfants qui en sont atteints.

  6. On estime à environ 4% la prévalence de ce trouble chez la population adulte.

  7. Le TDAH n’est pas plus fréquent chez les garçons que chez les filles mais il se manifeste différemment: en général, les garçons présentent davantage d’hyperactivité et d’impulsivité tandis que les filles démontrent plus d’inattention. »²

  8. Malheureusement, le TDAH vient souvent avec d’autres problématiques, soit la dépression, l’anxiété, la toxicomanie…


Suis-je TDAH ?

« Le rendement et la productivité au travail peuvent être gravement compromis chez les adultes atteints d’un TDAH non diagnostiqué. Ce qui pourrait apparaître comme un manque de persévérance et d’attention aux détails est souvent attribuable aux symptômes du TDAH. » ³

Faites le test!

Attention : Il est recommandé de ne pas « s’auto diagnostiquer ». Ce test permet une première évaluation de la situation, mais il faudra ensuite qu’un médecin analyse les résultats en considérant l’ensemble du portrait médical de la personne. 

Les TDAH n’ont pas que des défauts!

Selon Marie-Josée Bélanger, être atteint d’un TDAH peut être un atout dans le monde du travail. Non seulement les gens en étant atteints carburent à l’adrénaline, mais ils ont souvent un potentiel créatif au-delà de la norme. Ils sont visionnaires, amènent généralement des idées novatrices et originales, en plus d’avoir une capacité d’adaptation hors du commun. En effet, en période de changement, une personne atteinte du TDAH rêve toujours de découvrir de nouvelles choses! Si un TDAH a un fort intérêt envers la tâche à réaliser, il assurera une grande productivité et surpassera même les attentes de son patron. Les TDAH seraient également stables et très loyaux envers leur employeur lorsque leurs forces sont mises à profit.

Les trucs de Marie-Josée pour (sur)vivre avec un TDAH au quotidien

  • « Reconnaître en être atteint et en comprendre le fonctionnement.

  • Avoir un agenda! Papier ou électronique, peu importe la méthode qui vous convient, lorsqu’on est atteint d’un TDAH, il est pratiquement impossible de s’en sortir sans cet outil.

  • Segmenter les grands projets en petits projets, en petites tâches et pour chaque parcelle de projet, identifiez des échéanciers clairs.

  • Finalement, établir des routines! C’est plutôt ironique car les gens atteints du TDAH détestent les routines. Pourtant, c’est le meilleur allié, surtout pour les tâches que l’on déteste mais qui sont absolument nécessaires au bon fonctionnement du quotidien. Les routines permettent d’éliminer les options. Pour les tâches qui présentent moins d’intérêt, lorsqu’on a un TDAH, avoir trop d’options c’est s’exposer à la procrastination et courir le risque qu’elles ne se complètent jamais! »

Les ressources clés de Marie-Josée :

  • Suggestion de lecture : Mon cerveau a encore besoin de lunettes, du Dr Annick Vincent

  • Référence Web très ludique et éducative 
    TotallyADD
     (site en anglais)

  • Coach spécialisée en TDAH : Linda Walker aide plusieurs adultes atteint du TDAH à identifier des stratégies gagnantes pour fonctionner en emploi avec succès tout en leur permettant de mettre à profit leur plein potentiel.

Un brin d’histoire

« D’après les experts, le trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) a probablement toujours existé. Il n’a toutefois été décrit cliniquement qu’au début du XXe siècle. Il a connu plusieurs dénominations : du syndrome de l’enfant hyperactif (première apparition dans le Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders en 1968), en passant par le trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (1980) et le trouble d’hyperactivité avec déficit d’attention ou THADA (1987).

Aujourd’hui, on utilise les termes déficit de l’attention avec hyperactivité (DAAH), ou trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH), adopté en 2000 au Québec (…). » 4

*Comorbidité : En médecine, le terme « comorbidité » désigne des maladies ou divers troubles s’ajoutant à la maladie initiale.5

PSST! Vous avez un employé présentant un TDAH et vous souhaitez favoriser sa performance au travail? Je vous invite à lire Démystifier le TDAH en entreprise pour quelques conseils supplémentaires.

Sources :

1-3 https://www.coulditbeadhd.ca/fr/conseils-a-lintention-des-employes-atteints-du-tdah-chez-ladulte

https://www.aide.ulaval.ca/apprentissage-et-reussite/textes-et-outils/difficultes-frequentes-en-cours-d-apprentissage/le-tdah-definition-traitements-et-ressources-universitaires/

4  http://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=trouble_deficit_attention_hyperactivite_pm

http://sante-medecine.journaldesfemmes.com/faq/17693-comorbidite-definition

L'article provient du blogue Mon amie RH

Mélina Roy

L'industrie de l'environnement : un segment influant de l'économie tant à l'échelle locale qu'internationale

Afficher Plus de Nouvelles

Alerte Emplois